Rechercher

Que ferais-je si je n'avais pas peur?


C'est vrai, c'est tellement plus facile d'accepter notre vie telle qu'elle est....

D'ailleurs, la plupart du temps, elle n'est pas si insatisfaisante. OK, cela pourrait être mieux...

Oui, c'est vrai il y a bien deux trois petits détails qu'on aimerait changer. Un peu plus de ceci, et un peu moins de cela. Voire même envisager ce virage radical, ce changement profond qui nous trotte dans la tête depuis un petit moment.

Mais d'un autre côté, on est pas si mal comme ça.

Pas super heureux, mais quand même pas si mal, plutôt bien même. Et puis il y a la sécurité... Difficile de renoncer à cela, surtout avec toutes nos responsabilités....


Cela demande du courage de sortir de sa zone de confort. Difficile de sortir du piège des habitudes, du connu qui nous rassure.

C'est déjà une grande étape de prendre conscience de notre enfermement, de percevoir notre insatisfaction latente derrière l'illusion de connu et de la sécurité.

Et puis, chaque fois qu'on se retrouve confronté à un choix important, demandons-nous: "Que ferais-je maintenant si je n'avais pas peur ? ".

C'est donner la parole à nos aspirations profondes. Et chaque jour essayons de suivre la voix/voie du cœur.

Sans doute la voie la plus difficile mais aussi celle de l'alignement intérieur, de la joie et de la réalisation de Soi.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020​ Anne-Sylvie Allétru